Rechercher
  • Dr Claude Hautain

COVID-19 : Déconfinement ?

Mis à jour : avr. 20

Quand va-t-on commencer le déconfinement ?

Impossible de lire dans ma boule de crystal mais je parie pour le 4 mai. Cela aurait du sens de rallonger un peu la période de confinement tout en proposant déjà les futures mesures de déconfinement. Cela donnerait encore un peu de mou pour aplatir la courbe et permettrait au gouvernement mais surtout à tout un chacun de préparer sa sortie. Et la préparation est un gage de réussite.

Pourquoi déconfiner ?

Pour deux raisons majeures.

La première est pour des raisons immunitaires. En effet, il est nécessaire de garder une « charge virale » qui s’échange entre les personnes de manière à créer cette fameuse immunité collective.

La deuxième est la nécessité de relancer l’économie. Les pertes économiques et les conséquences pour le niveau de vie de tout un chacun seront énormes. Il faut sortir de ce confinement. En mettant au point une stratégie correcte, on peut remettre les gens au travail et relancer l’économie.

Comment déconfiner ?

De façon progressive. En plaçant des étapes claires.

Ré-ouverture des écoles en priorité. De façon à permettre aux gens d’aller travailler. En effet, la contagiosité des enfants est très faible. Ils sont asymptomatiques et leur temps de contagion est réduit.

Ré-ouverture progressives des petits commerces et des commerces sans contact direct avec des personnes. Ensuite ceux qui génèrent des contacts avec des clients.

Viendront ensuite plus tard, les loisirs.

Mais une attention toute particulière devra être portée au secteur de l’horeca. Tant du point de vue de la gestion du déconfinement que de l’aide à apporter à ce secteur très en souffrance

Par contre, il faudra protéger nos séniors très efficacement et sur un temps beaucoup plus long.

Les festivals, regroupement de foules seront proscrits encore un bon bout de temps. Quant aux voyages internationaux, cela ne pourra être libéré que lorsque une concertation entre les pays aura vu le jour. Il semblerait que l’Europe soit déjà en marche pour dynamiser cela.

Le déconfinement ne pourra être efficient que si l’obligation du port de masques chirurgicaux se généralise. Une sorte de laisser passer sur le visage ! Un masque pour tous ou on reste confiné !

Enfin, le dépistage massif par immunoglobuline doit être mis en routine. Cela permettra d’inverser le confinement. Confiner uniquement les malades et libérer les guéris.

Comment allons-nous nous immuniser ?

L’immunité est un processus complexe qui fait appel à des cellules et des substances différentes. En résumé, lorsqu’un germe se présente, les cellules immunitaires rencontrent ce germe et réagissent. Tout d’abord pour combattre son invasion et ensuite pour garder en mémoire le souvenir de ce contact. Pour que lors d’un contact ultérieur, la réponse soit prompte et plus efficace.

Mais, pour garantir cette mémoire, il faut des piqures de rappel régulièrement. Autrement dit, il faut rencontrer ce germe plusieurs autres fois dans sa vie.

Cela à de nombreuses implications dans ce contexte.

En effet, si le confinement est trop strict (comme en Asie), pas assez de monde ne sera « infecté » de manière à créer une immunité collective. On considère que plus la maladie est virulente, plus elle doit infecter un nombre important de personnes. Dans le cas présent, 60 à 70% de la population serait suffisant. Si pas assez de monde n’est infecté, la maladie disparait. Et donc : adieu l’immunité. Or, on est dans un contexte de pandémie et de mondialisation des échanges. Etre un pays qui prône un confinement agressif voudrait dire qu’il devrait le faire sur le long terme. Et cela n’est pas souhaitable. Si ce confinement est très agressif et puis se relâche, on assiste à de nouvelles vagues.

L’incompliance relative des européens va donc peut-être bien nous faire gagner la guerre. Mais attention, cela ne veut pas dire qu’il faut relâcher la bride ! Cela veut juste dire que le déconfinement fait partie du processus et doit être minutieusement orchestré !

Toutes ces considérations sont bien entendu à mettre à la lumière de l’absence de vaccination. (J’en reparlerai dans un autre post).



51 vues

Cabinet Médical - In Case of Emergency

28, Avenue Commandant Lachouque - 1410 Waterloo

+32 479 81 36 02

©2020 by ICE - In Case Of Emergency